colle pour la contre-marche
Blog conseils

Escalier : quelle colle pour la contre-marche ?

L’escalier est souvent au cœur de l’esthétique externe ou est imposant au milieu d’une pièce. Il est ainsi crucial d’imposer un revêtement agréable à voir. En effet, si la marche soutient le passage, la partie la plus visible reste la contre-marche. En outre à ce rôle esthétique, la contre-marche est aussi facilement salie ou dérapant ; l’habiller est une solution pour y pallier. Pour une durée de vie prolongée de la contre-marche, il y a certes le choix du revêtement, mais celle de la colle adéquate reste primordiale. Ainsi voici le guide de choix de la colle pour la contre-marche.

Les facteurs de choix de la colle de contre-marche

La construction d’un escalier n’est pas une chose aisée autant en budget qu’en technique. Pour avoir un devis escalier sur mesure qui englobe tous les travaux à faire et les tâches connexes avec leurs prix, approcher un professionnel est conseillé.

Par ailleurs, sur une maison existante, rénover un escalier doit se faire rapidement afin de ne pas trop freiner la circulation. Lorsqu’on souhaite ainsi un délai d’attente court, il faut adopter une colle qui sèche plus vite. Mais ce n’est pas le choix de tous les revêtements. Certains exigent des techniques de pose et s’adhèrent mieux avec des colles spécifiques. Le cas échéant, les risques ne sont pas négligeables sur la durée de vie du revêtement.

Finalement, la contre-marche n’est pas tellement un lieu de passage contrairement à la marche. Pour une adhérence parfaite n’occasionnant pas trop de travail lorsque vient le temps de changer de revêtement, il convient de choisir une colle qui n’encrasse pas. Toutefois, il faut peser chaque pour et contre pour un choix judicieux.

Colle de contre-marche : les différents types de colle

Parmi les plus utilisées, il y a les colles de contact dans la catégorie des colles liquides. Elles se déclinent en colle polyuréthane et à base de polychloroprène pour le type néoprène. Ce sont des composants à base de solvants organiques comme l’alcool ou la cétone avec lesdits fixateurs. Elles s’appliquent aux deux surfaces avec un délai de séchage entre 10 minutes à une heure. Elle s’adéquate mieux avec une contre-marche d’un revêtement plus rigide.

Les colles en dispersion phases aqueuses et les colles réactives à poser en un seul encollage ont leur propriété adhésive au contact de l’air ambiant. Leur temps de séchage varie de 5 minutes à une heure et elles sont idéales pour la pose de moquette et de revêtement plus souple.

On note également la colle sèche dont la qualité unique est celle d’être facile à poser et de ne pas tacher le revêtement. Sa pose nécessite toutefois quelques précisions et requiert une contre-marche lisse. Le cas échéant, il faut recouvrir les pores par une primaire d’accroche.

Le collage est ainsi une tâche délicate conditionnant la durée de vie du revêtement et une esthétique réussie (pas de courbure ou de froissement du revêtement). Pour de telles exigences, il est préférable de ne pas poser soi-même le revêtement de contre marche et d’avoir au préalable un devis escalier sur mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *